La Bronchiolite Chez L Adulte

La Bronchiolite Chez L Adulte Average ratng: 6,7/10 7902reviews

L’asthme de l'adulte - Symptômes et traitement. L'asthme est une maladie pulmonaire définie par une gêne bronchique à l'expiration. Average Height Of Adults In America. Il est essentiel de trouver la cause de l'asthme afin de pouvoir le traiter correctement. Le traitement est adapté à la gravité de l'asthme ainsi qu'à son origine. L'asthme, qu'est- ce que c'est ?

L'asthme est une maladie pulmonairedéfinie par une gêne bronchique à l'expiration. Cette gêne est réversible, spontanément ou sous traitement.

Chez l’enfant il y a deux façons de faire une crise. Soit comme l'adulte avec ce qu'on appelle le Grand Mal. Soit de façon spécifique à l'enfant avec le Petit Mal.

Trois mécanismes principaux l'expliquent : Inflammation des bronches avec épaississement du muscle lisse des bronches ; Hyper- réactivité bronchique ; Diminution de calibre (diamètre) de ces dernières = bronchoconstriction. Le sujet asthmatique est le plus souvent un sujet ayant un terrain allergique. Celui- ci présente une réaction immunitaire excessive (afflux très important d'Immunoglobulines E) vis à vis d'un agent extérieur : l'agent responsable est appelé allergène. L'inhalation de l'allergène provoque une diminution du diamètre des bronches (hyperréactivité bronchique) et une libération de médiateurs chimiques.

Certains de ces médiateurs, en association avec d'autres cellules de l'inflammation (les polynucléaires éosinophiles) agissent à plus long terme et engendrent des altérations de la muqueuse bronchique. Un état inflammatoire chronique des bronches est créé et sera la cible privilégiée du traitement de fond de la maladie asthmatique.

Avec le temps, le muscle lisse des bronches devient plus épais; l'asthme alors s'aggrave et peut devenir persistant. L'importance des altérations et de l'état inflammatoire bronchique est corrélé à la gravité de l'asthme. Causes et facteurs de risque de l'asthme chez l'adulte. Il est fondamental pour l'avenir de l'asthmatique de déterminer la cause de son asthme.

  1. Définition La bronchiolite aiguë est une infection virale épidémique saisonnière, survenant chez des enfants de moins de deux ans. Elle correspond à une.
  2. Épidémiologie. La gale est une maladie ubiquitaire; l'incidence (nombre de nouveaux cas) dans le monde serait de 300 millions par an [1]. Dans les pays tropicaux.

1. Quels sont les symptômes ou les signes d'otite chez l'adulte? Une otite donne comme signes le plus souvent une douleur importante à l'oreille.

Lorsque l'allergène est identifié, on parle d'asthme allergique, atopique ou encore d'hyperréactivité bronchique spécifique. La substance allergisante peut se présenter sous forme inhalée (dans l'air) ou sous forme ingérée (aliments ou médicaments). Dans l'air, les plus fréquemment en cause sont les acariens contenus dans les poussières de maison, les pollens, les moisissures, ou encore des éléments présents dans l'environnement professionnel du malade : farine du boulanger par exemple. Dans certains cas, l'élément responsable de l'asthme ne peut être mis en évidence. On parle d'hyperréactivité bronchique non spécifique. Dans les deux cas, il convient de rechercher des facteurs aggravants de la maladie asthmatique tels le tabagisme (actif ou passif), un effort physique, un stress, ect.. Sont également recherchés : un reflux gastro- oesophagien ou une vascularite.

La Bronchiolite Chez L Adulte

La notion d'un terrain familial  ou personnel allergique peut se retrouver lors du diagnostic d'asthme. Les symptômes de l'asthme. La fréquence et le degré des symptômes varient largement d'un patient à l'autre et d'un moment à l'autre chez le même sujet.

On distingue la crise d'asthme paroxystique, l'asthme à dyspnée continue et l'asthme aigu grave. La crise d'asthme paroxystique : On lui connaît trois phases : La première est constituée de signes annonciateurs de la crise (parfois absents) : une toux, le contact avec l'allergène ; La deuxième est la crise proprement dite avec gêne respiratoire aiguë. Elle se produit souvent la nuit mais peut survenir à n'importe quel moment, le malade a une respiration sifflante, surtout à l'expiration, qui peut être entendue par son entourage ; il préfère être assis au bord du lit.

Il ressent une oppression thoracique, son essoufflement s'accompagne d'une distension de son thorax ; Dans un troisième temps, ces signes régressent, d'autant plus rapidement que le traitement a été précoce. Le patient tousse et expectore (crachats). L'asthme à dyspnée continue touche en général des gens plus âgés et se caractérise par une persistance des symptômes respiratoires même entre les crises.

L'asthme aigu grave peut survenir d'emblée ou sur un terrain d'asthme instable. L'asthme instable se reconnaît par une augmentation de la fréquence des crises (plusieurs crises aiguës simples dans une même journée : attaque d'asthme), par une dégradation du débit expiratoire de pointe (DEP ou peak flow) ou par une plus grande consommation de médicaments traitant les crises. Lors d'un asthme aigu grave, le patient ne peut pas prononcer des phrases entières sans faire de pauses pour respirer. Sa respiration est inefficace, il se fatigue, s'agite, est anxieux, devient cyanosé. Il peut devenir confus dans ses propos ceci témoignant d'une défaillance respiratoire progressive.

Une classification plus récente de l’asthme. Jusqu'en 2. 00. 9, le groupe GINA (Global Initiative for Asthma, un groupe d'experts à l'origine de recommandations internationales) classait cette maladie en 4 stades de gravité : intermittent (stade 1), persistant léger (stade 2), persistant modéré (stade 3) et persistant sévère (stade 4).

Eczéma de l'adulte - Symptômes et traitement. D'origine allergique, aiguë ou chronique, l'eczéma est une maladie de la peau très fréquente provoquant de fortes démangeaisons. Les symptômes et les traitements de l'eczéma varient selon sa forme.

Doctissimo fait le point sur cette pathologie cutanée. L'eczéma, qu'est- ce que c'est ? L'eczéma est une maladie de la peau d'origine allergique, aiguë ou chronique. Elle se manifeste par des zones rouges surmontées de vésicules qui provoquent d'intenses démangeaisons.

C'est l'une des maladies de peau les plus fréquentes. Les signes de l'eczéma. Il faut différencier plusieurs types d'eczéma : L'eczéma aigu. L'éruption évolue classiquement en quatre phases : Erythémateuse d'abord avec une rougeur mal limitée et de très petites vésicules. A cette phase les démangeaisons sont importantes ; Ensuite les vésicules se regroupent, formant parfois une bulle ; L'ouverture des vésicules va provoquer un suintement avec des croûtes et une mise à nu du derme au niveau de la lésion ; Les croûtes tombent en une à deux semaines en laissant des cicatrices rosées.

Le prurit (démangeaison) est un signe constant. Le grattage et le frottement qui suivent provoquent un cercle vicieux prurit - grattage - éruption - prurit. L'intolérance vis- à- vis des substances irritantes est fréquente. Les agressions d'ordre psychoaffectif, les modifications extérieures de température et d'humidité, les infections cutanées bactériennes et les vêtements de laine exacerbent les lésions initiales.

L'eczéma peut se surinfecter (impétiginisation) et surtout se généraliser (érythrodermie). L'eczéma chronique. Forme sèche : la peau présente des placards rouges et croûteux mal délimités, avec une desquamation variable ; Forme lichénifié : placards de peau épaisse, parcourues de sillons ; Forme dyshidrosique : vésicules sur les faces latérales des doigts, qui en se rompant peuvent former des croûtes ou des fissures. La dermatite atopique (autrefois appelée eczéma constitutionnel)La dermatite atopique est une maladie de la peau qui évolue sur un mode chronique ou par poussées récidivantes. Elle survient sur un terrain particulier, génétiquement prédisposé, dit atopique, caractérisé par un taux élevé dans le sérum d'une variété d'anticorps, les immunoglobulines E (Ig.

E). Le terrain atopique favorise le développement de l'eczéma atopique, de l'asthme, de la rhinite allergique, de la conjonctivite allergique chez un même patient ou de façon dissociée chez un ou plusieurs membres de la famille. L'eczéma débute dans 7. Les poussées sont rythmées par des facteurs climatiques et psychoaffectifs. L'évolution est variable.

L'eczéma peut disparaître vers 3- 4 ans, il peut être remplacé par une maladie asthmatique. Il peut aussi persister à l'âge adulte. Chez l'adolescent et l'adulte jeune, le prurit et la lichénification sont les deux éléments dominants. Le prurit sévère chronique aboutit et contribue au caractère lichénifié de l'eczéma : la face, le cou, les plis de flexion et le tronc sont les sièges électifs. La chéilite (atteinte des lèvres) est fréquente. La xérose cutanée est majeure : la peau est sèche, rugueuse, très prurigineuse. Certains symptômes sont fréquemment retrouvés dans la dermatite atopique : La sécheresse de la peau est constante ; La kératose pilaire : de petits bouchons cornés folliculaires donnent à la peau une sensation râpeuse, surtout sur la face externe des bras, la face postérieure des cuisses, sur les fesses ; Des signes oculaires et péri- oculaires ; Un dermographisme : quand on appuie sur la peau avec une pointe, un trait rouge vif apparaît avec gonflement de la peau (comme après une piqûre d'ortie) ; Une aggravation des lésions sous l'influence des facteurs d'environnement et l'émotion ; Un prurit à la transpiration ; Une intolérance à la laine ; Un prurigo (apparition répétée de lésions rouges, surmontées d'une vésicule, souvent localisées au niveau des jambes). Adults Only Beaches Caribbean.

Parmi les signes biologiques, l'hyperéosinophilie et l'élévation du taux des Ig. E totales, caractéristique du terrain atopique, sont retrouvés dans 4. Les complications de la dermatite atopique sont essentiellement infectieuses : érythrodermie, surinfections par staphylocoques, herpès, mycoses, etc. Dans la plupart des cas, l'évolution spontanée de la maladie se fait vers la guérison en quelques années. Il est impossible de fixer l'âge de la disparition de la dermatite pour un malade donné.

L'eczéma de contact. Il s'agit d'une réaction d'hypersensibilité retardée de type cellulaire vis- à- vis d'un allergène externe. Une période de latence de quelques jours à quelques années existe entre le moment de la première exposition au produit allergisant et celui de la réexposition qui induit l'eczéma.